Focus sur les élèves

Des étudiants imaginent un fast-food bio et local

  • Cholet
Lorsqu’ils ont dévoilé les contours de leur projet fictif sur les réseaux sociaux à travers un questionnaire, ces quatre étudiants du Cnam à Cholet ne s’attendaient pas à susciter autant d’intérêt.

Ainsi, Lucille Hegron (21 ans), Erika Douezy (21 ans), Coralie Grimault (25 ans) et Léo Brillouet (22 ans), tous étudiants en marketing au sein de l’établissement choletais, sont à l’origine de ce projet étudiant, visant à créer un fast-food bio local à Cholet. Une idée novatrice, presque utopique, mais qui a eu le mérite d’intéresser les habitants de la ville, en pleine période de crise sanitaire. "C’est un projet que nous réalisons dans le cadre de nos études et que nous présenterons en juillet, lors de notre soutenance. Nous travaillons sur le sujet depuis la fin de l’année 2019", indique en amont Léo Brillouet.

"On s'est rendu compte qu'on mangeait beaucoup au fast-food et que ce marché était très florissant en France. De plus, la période de crise liée au Covid-19 a amené les gens vers les circuits courts et producteurs locaux. On voulait aussi apporter une note écologique en imaginant un restaurant basé sur le principe du zéro déchet". Rien que ça. Et les gens ont adhéré au projet, il faut dire que sur le papier, ça fait rêver.
S'ils assurent que le projet seraient complexe à mener, ils n'écartent pas pour autant l'idée de le concrétiser à l'avenir. L'intérêt prouve bel et bien que ce genre de projet est attendu par les Choletais. "Ça pourrait être réalisable".

Pierre Barboteau - Ouest-France