L'alternance vue de l'entreprise

• Quel est l’objectif de ce dispositif ?
• Qui peut recruter un salarié en contrat de professionnalisation ?
• Qui peut bénéficier du contrat de professionnalisation ?
• Quelles formations sont concernées ?
• Comment s’organise l’alternance ?
• Quel accompagnement du Cnam pour l’entreprise ?
• Quels avantages financiers pour l'employeur ?
• Quelle rémunération est versée ?
• Quel rôle des branches professionnelles ?



 

Quel est l’objectif de ce dispositif ?

Véritable contrat de travail, le contrat de professionnalisation intègre une action de formation visant l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle, ou d’une qualification reconnue par les branches. Le contrat est établi entre l’entreprise et le salarié. Il peut être à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI). Embaucher une personne en contrat d’alternance c’est participer à la formation de votre futur salarié, lui apprendre un métier et l’intégrer à la vie et la culture de votre entreprise. C’est l’assurance de recruter une personne adaptée à vos besoins.

Qui peut recruter un salarié en contrat de professionnalisation ?

Peuvent conclure des contrats de professionnalisation tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’état, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif.

Qui peut bénéficier du contrat de professionnalisation ?

Ce contrat de 6 à 12 mois* concerne les jeunes de moins de 26 ans, qui n’ont pas de qualification professionnelle ou qui souhaitent compléter leur formation initiale, mais également les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus inscrits à Pôle emploi. Il est possible de conclure un contrat de professionnalisation au terme d’un CDD sur une autre fonction.
* Jusqu’à 24 mois par convention ou pour certaines branches professionnelles ou lorsque la nature des qualifications visées l’exige.

Quelles formations sont concernées ?

Pour être éligibles,  les formations doivent être enregistrées dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), ou sur la liste établie par la Commission paritaire nationale de l’emploi de la branche professionnelle concernée.

Les formations en alternance

Comment s’organise l’alternance ?

Ce contrat alterne formation et périodes en entreprise en lien avec la qualification recherchée. Au Cnam, les formules d’alternance sont variées : 1 ou 2 jours de formation par semaine, ou encore 1 semaine par mois en fonction des secteurs d’activités concernés. La formation a lieu durant le temps de travail, en alternance, et représente entre 15 et 25 % de la durée de la professionnalisation (150 heures au minimum).
Le programme de formation fait l’objet d’une convention signée entre l’entreprise et l’organisme de formation. Cette convention précise les objectifs, le programme et les modalités d’organisation, d’évaluation et de validation de la formation.

Quel accompagnement du Cnam pour l’entreprise ?

Le Cnam peut proposer des candidatures et aider à formaliser les missions. Pour faciliter l’articulation entre périodes en entreprise et formation et faciliter l’insertion, l’employeur désigne généralement un tuteur.
Le Cnam propose des formations de tuteurs qui peuvent être financées en partie par votre OPCA.

Quels avantages financiers pour l'employeur ?

Des aides financières sont accordées pour le recrutement d’un salarié en contrat de professionnalisation.
+ d'info

Quelle rémunération est versée ?

La rémunération dépend de l’âge et du niveau de formation initiale du salarié.
Réaliser une simulation de rémunération.

Quel rôle des branches professionnelles ?

Ce sont les branches professionnelles ou interprofessionnelles qui fixent les modalités des formations ou qualifications professionnelles et de rémunération qui les concernent.  La plupart des 250 branches professionnelles existantes en France ont signé des accords. Pour chacune d’entre elles, il est donc possible de savoir quels sont les diplômes, qualifications et certifications qu’elles autorisent à préparer en contrat de professionnalisation en lien avec les thématiques prioritaires. Un accord collectif d’entreprise peut aussi avoir été signé.