Management des âges EDF : de la cohabitation à la coopération

Partager de bonnes pratiques entre générations, fluidifier la communication, valoriser les rôles de chacun, changer les représentations sur les différentes classes d’âge... pour favoriser la coopération et l’efficacité professionnelles. Tels sont les objectifs fixés par EDF pour un atelier théâtre-forum d’une journée, animé avec le Cnam Pays de la Loire. Explications avec Didier Fardin, chargé du management des âges et du contrat de génération à la direction des ressources humaines du groupe.



Impulser une réflexion sur le management intergénérationnel
Le groupe EDF, ce sont près de 160 000 salariés qui exercent de nombreux métiers dans des contextes socio démographiques très différents. Cela implique de multiples parcours et des représentations assez variées sur les relations intergénérationnelles. Certains discours actuels multiplient et juxtaposent des générations, (X, Y ou Z…) comme si elles étaient homogènes et très différentes les unes des autres. Cela ne facilite pas la coopération entre elles, relate Didier Fardin. Or l’analyse montre que les difficultés imputées spontanément aux relations intergénérationnelles sont assez rarement liées à l’âge, mais à d’autres facteurs concernant les politiques ou organisations des entreprises. Le leader mondial de l’électricité a donc choisi de mener une approche pluridisciplinaire et participative sur les questions liées à l’âge et de favoriser l’implication des salariés tout au long de leur vie professionnelle.
 
Proposer des outils d’accompagnement
Pour enrichir les dispositifs mis en place depuis quelques années, dont un serious game développé avec le Cnam Pays de la Loire, EDF crée aujourd’hui un lieu de parole sous forme d’ateliers, destinés à favoriser la coopération et la transmission intergénérationnelles. En regroupant un panel de salariés volontaires d’âges et d’horizons variés, ces temps de partage, basés sur le théâtre-forum, permettent de trouver de nouvelles idées, de lever des freins pour faire évoluer les représentations et les pratiques. Ils sont animés par un comédien-scénariste et une psychologue du travail. Au travers de saynètes illustrant des situations vécues, ces intervenants proposent au groupe d’expérimenter et analyser différentes alternatives. L'utilisation du théâtre-forum ouvre un espace de débat qui permet aux agents de questionner collectivement leurs situations de travail, de co-construire et d’expérimenter ensemble des solutions de manière ludique, précise Huguette Orsero, docteure en psychologie du travail, formatrice-consultante au Cnam Pays de la Loire.

Révéler les appréhensions
Les retours du premier atelier qui avait lieu en juin sont très positifs. Anne, l’une des participantes confie : J'ai particulièrement apprécié l'animation de cet atelier, les apports théoriques et le travail de mise en scène étaient très adaptés ! Des exercices surprenants ont permis de mettre en lumière nos a priori et de révéler nos appréhensions face aux autres générations. A la fin de la journée, l'âge apparaissait comme une différence comparable à d’autres, comme nos appartenances, nos centres d'intérêt, notre culture. L'atelier m'a confortée et motivée dans l'attitude d'ouverture à cultiver.

La formule sera donc reconduite quasiment à l’identique en décembre avec de nouveaux participants, précise Didier Fardin. Si l’expérience est de nouveau concluante, le concept sera intégré à l’offre de formation du groupe et proposé à l’ensemble des entités qui souhaiteront l’utiliser.

 Contact : , 06 29 79 30 63