Licence Ingénierie des Travaux Publics

Code diplôme/certificat: LG03502A-PDL

180 crédits

Niveau d'entrée

  • Niveau 4

Niveau de sortie

  • Niveau 6

Responsable(s)

Jean-Sebastien VILLEFORT


Habilitation

Arrêté du 28 janvier 2019. Accréditation jusque fin 2023-2024.

Voir la fiche Rncp et les blocs de compétences

Formez-vous en formation à distance aux métiers du BTP et obtenez une licence du conservatoire national des arts et métiers

Public, conditions d’accès et prérequis

Prérequis
Être titulaires d’un diplôme de technicien supérieur BTP (L2, BTS, DUT, DEUST). 
L'accès au diplôme peut également se faire par le dispositif de la validation des études supérieures (VES), en particulier pour les titulaires d’un Bac+2/+3 dans le domaine de l’architecture ou des sciences et techniques. Il est également possible d’utiliser le dispositif de la validation des acquis professionnels et personnels (VAPP).

Objectifs

La licence Génie civil du Cnam a pour objectif de former des cadres techniques dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Les deux premières années de licence proposent un socle scientifique et technique dans le domaine du génie civil et de la construction durable. Les deux premières années de licence permettent l'obtention d'un DEUST. La troisième année de licence propose une diversification des parcours pour répondre aux défis des transitions (numériques, environnementales, organisationnelles…) et à l'évolution rapide des métiers dans le très vaste domaine du BTP.

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Licence Sciences, Technologies, Santé mention Génie civil Parcours Ingénierie des travaux publics

Inscrit RNCP

Code(s) NSF : Génie civil, construction et bois (23)

Code(s) ROME : Ingénierie et études du BTP (F1106) - Conduite de travaux du BTP (F1201)

Organisation

Durée et organisation

L’année est organisée en 2 semestres  : semestre 1 (S1) d’octobre à février/mars et semestre 2 (S2) de février/mars à juin.

• Parcours diplômant
Le cursus est proposé selon une programmation permettant d’optimiser la durée de la formation, compatible avec une activité professionnelle.

• Unités d’enseignement « à la carte »
Vous avez toute liberté pour effectuer votre choix parmi l’ensemble des unités d’enseignement (UE) qui vous sont proposées.

Cours à distance via Internet :
autoformation avec accompagnement par un enseignant(e) (en individuel ou collectif). Utilisation de supports numériques (documents pdf, documents sonorisés, vidéos interactives, quiz d’autoévaluation...) et échanges en classes virtuelles par visioconférence (en direct ou en différé), messagerie, forums, chat...

Blocs de compétences

Ce cursus est aussi proposé sous forme de blocs de compétences.

Métrés, études de prix, économie de la construction
BTP et énergie : chauffage, ventilation, climatisation, énergétique
Fondations et soutènements
BTP : béton armé et précontraint pour le technicien supérieur
BTP : constructions métalliques
BTP et énergie : Electricité du bâtiment et smart building
BTP et énergie : outils mathématiques, thermique, acoustique et mécanique des fluides
BTP et énergie : thermique et enveloppe du bâtiment
BTP : sciences des matériaux et résistance des matériaux
BTP : Topographie pour le technicien supérieur
Technologie de la construction
BTP : Gestion de projet et droit de la construction
BTP : management et économie de la construction durable
BTP : constructions métalliques et actions climatiques
BTP : Béton précontraint et ouvrages d'art
BTP : Construction
BTP : mécanique des sols et fondations
BTP : dynamique et génie parasismique
BTP : risques hydrologiques et protection de l'environnement
BTP : Préparation et gestion de chantiers
BTP : Maquette numérique
BTP : Management de projet BIM
BTP et énergie : physique du bâtiment thermique, acoustique, éclairage pour technicien supérieur
BTP : Prescription et chiffrage de la construction
BTP : Projet d’organisation de chantier
BTP : Réhabilitation
BTP : Technologie de chantier
BTP : Terrassements et routes
Transition numérique dans le bâtiment

BTP : béton armé

Retrouvez-les tous ici.

Modalités d'évaluation

Pour obtenir la délivrance de ce diplôme, il est indispensable d'apporter la preuve du passage d'une certification en langue anglaise datant de moins de 2 ans. Liste des certifications reconnues.

Le Cnam Pays de la Loire vous propose le passer le Linguaskill. (Tarifs : 80 €)


Conditions de validation
- Être titulaire d’un diplôme prérequis, d’une VES d’accès au diplôme ou d’une VAPP
- Obtenir une moyenne générale pondérée des UE et UA supérieure ou égale à 10/20.
- Valider l'UA de mémoire avec une note supérieure ou égale à 10/20
- Remplir les conditions d'expérience professionnelle ou de stage
Une mention est attribuée en fonction de la moyenne pondérée des UE et de l’UA de mémoire de la L3.
Coefficient des UE de L1/L2 : 1
Coefficient des UE et UA de L3 :
- 1 à 2 ECTS = 1
- 3 à 4 ECTS = 2
- 5 à 8 ECTS = 3
- 9 à 12 ECTS = 4
- 13 à 18 ECTS = 5
- UA Mémoire de licence = 5
Les UE et UA obtenues par la VAE ou la VES sont neutralisées (coef 0).
Mémoire de licence
L'inscription à l’UA de mémoire de licence doit être réalisée pendant la dernière année de formation.
NOTA : L’admission au diplôme d’ingénieur du Cnam BTP valide par jurisprudence de VES le mémoire de licence.
Expérience professionnelle exigée
Dans le cas d’une demande de licence L123, une expérience professionnelle de trois ans, dont un an en tant que technicien supérieur BTP, est exigée.
Dans le cas d’une demande de licence L3, une expérience professionnelle d’un an en tant que technicien supérieur BTP est exigée.
Lorsque le candidat ne possède pas d’expérience professionnelle dans le BTP au niveau demandé (statut ETAM), le Cnam offre la possibilité de signer une convention de stage de trois mois minimum (et jusqu’à deux fois six mois) pour compléter son expérience professionnelle dans le BTP. Le stage fait l’objet d’un accord pédagogique préalable, d’une convention de stage et d’un rapport de stage (cf. rapport d’activités à déposer dans D3).
L’UA d’expérience professionnelle de L3 est validée dans l’application D3 lorsque toutes les UE et UA sont validées.
NOTA 1?: Les UA d’expériences professionnelles de L1 et L2 sont évaluées, le cas échéant, à travers l’UA de L3. 
NOTA 2 : L’admission à l’Ei-Cnam valide les UA d’expérience professionnelle de Licence par VES (jurisprudence).

Méthodes mobilisées

Pédagogie qui combine apports académiques, études de cas basées sur des pratiques professionnelles et expérience des élèves.
Équipe pédagogique constituée pour partie de professionnels. Un espace numérique de formation (ENF) est utilisé tout au long du cursus.

Modalités d’évaluation :
Chaque unité (UE/US, UA) fait l’objet d’une évaluation organisée en accord avec l’Établissement public (certificateur) dans le  cadre d’un règlement national des examens.

Accessibilité public handicapé :
Nos formations sont accessibles aux publics en situation de handicap. Un référent Cnam est dédié à l’accompagnement de toute personne en situation de handicap.

Modalités et délais d’accès

Les inscriptions se déroulent dès le mois de mai pour les formations qui débutent en octobre (semestre 1) et dès novembre pour les formations qui débutent en février (semestre 2).

Description

Cliquez sur l'intitulé d'un enseignement ou sur Centre(s) d'enseignement pour en savoir plus.

L3

Total
6 ECTS

Une UE à choisir parmi :

Voir toutes les UEFermer
  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

Compétences

Identification d'un questionnement au sein d'un champ disciplinaire :
- Identifier le rôle et le champ d’application du génie civil dans tous les secteurs : milieux naturels, milieux industriels, environnements urbains, etc.
- Identifier les différentes étapes et les acteurs d’une construction.
- Mobiliser des concepts et techniques pour résoudre des problèmes simples de génie civil tels que résistance des matériaux, mécanique des solides, calculs de structures, mécanique des fluides, thermique, acoustique…
- Caractériser les modes constructifs utilisés au cours de l'histoire et leur impact sur la performance énergétique des bâtiments et plus généralement sur leur durabilité.
- Utiliser la réglementation, les normes et les règles de sécurité.
Analyse d'un questionnement en mobilisant des concepts disciplinaires :
- Mobiliser les concepts fondamentaux de la physique et de la mécanique pour analyser et appréhender les phénomènes physiques.
- Analyser des problématiques du génie civil et les traduire sous forme mathématique.
- Formuler un problème de génie civil avec ses conditions limites, l’aborder de façon simple, le résoudre et conduire une analyse critique du résultat.
Mise en œuvre de méthodes et d'outils du champ disciplinaire :
- Valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et apprécier ses limites de validité.
- Traduire en langage de programmation des modèles mathématiques en relation avec le génie civil (structure de l’ouvrage, équipements techniques et énergétiques).
Identifier les principales familles de matériaux et leurs caractéristiques.
- Utiliser en autonomie des techniques courantes dans le domaine de la modélisation et de la représentation technique.
- Mobiliser les bases du Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) et de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) et celles du calcul scientifique afin de modéliser des structures simples en 2D et de les dimensionner sous sollicitations simples.
- Utiliser en autonomie des techniques expérimentales courantes dans le domaine du génie civil : pour l’étude des matériaux, pour les interactions sols-ouvrages, pour l’aménagement, et pour les infrastructures.
Usages digitaux et numériques :
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
Exploitation de données à des fins d'analyse :
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.
- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
- Développer une argumentation avec esprit critique.
Expression et communication écrites et orales :
- Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.
Positionnement vis-à-vis d'un champ professionnel :
- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte. 
- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
Action en responsabilité au sein d'une organisation professionnelle :
- Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives.
- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
- Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’auto-évaluer pour améliorer sa pratique.

Débouchés

- Technicien études techniques en Travaux Publics 
- Technicien méthodes en Travaux Publics 
- Technicien études de prix en Travaux Publics 
- Chargé d’affaires en Travaux Publics 
- Conducteur de travaux en Travaux Publics 

Suites de parcours

Poursuite d’études au Cnam :
Ce parcours de licence correspond à la première année du diplôme d’ingénieur du Cnam, spécialité BTP, parcours Travaux Publics (CYC8305A).

Devenir des diplômés

Les dernières informations sur le devenir des diplômés de cette formation :

Voir aussi

Les UE, les diplomes et les stages dans le domaine :

Contact

Contactez votre centre Cnam

Centre(s) d'enseignement proposant cette formation