[CPF] Dotation et abondement de co-construction : comment ça marche ?

Le CPF est un droit individuel qui permet à chaque actif de financer sa formation tout au long de sa vie professionnelle. Toutefois, l’entreprise peut décider de l’intégrer à sa politique formation. Elle peut attribuer des dotations CPF ou opter pour des abondements de co-construction. On vous explique tout.

Abondement CPFAccorder des dotations sur les comptes CPF

Depuis le 3 septembre 2020, les employeurs peuvent participer financièrement au projet de formation de leurs salariés en leur accordant une dotation, c’est-à-dire un montant supplémentaire à ce qu’a déjà acquis le salarié au titre de son activité professionnelle. Tout se passe via le portail EDEF, dédié aux entreprises.
Les salariés voient alors leur compte CPF doté directement sur Mon Compte Formation. Ils peuvent ainsi l’utiliser et s’inscrire en ligne à la formation référencée de leur choix.

4 types de dotations sont possibles

• Dotation volontaire : pour répondre aussi bien au besoin en compétences de l’entreprise et à la nécessité pour le salarié de monter en compétences.
• Droits supplémentaires : pour permettre aux salariés d’obtenir une dotation plus intéressante suite à un accord collectif.
• Droits correctifs : pour verser les 3 000 € de droits correctifs liés aux entretiens professionnels lorsque l’employeur n’a pas rempli ses obligations de formation.
• Dotation salariés-licenciés : pour verser les 3 000 € de droits à la formation liés à un licenciement encadré par un accord de performance collective.

Définir un abondement de co-construction CPF

Les entreprises ont également la possibilité de financer des actions de formation spécifiques pour accompagner leur politique formation, via les abondements de co-construction CPF, accessibles sur www.moncompteformation.gouv.fr.

Quels avantages ?
Ces versements complémentaires fonctionnent sur un principe gagnant-gagnant. Ils permettent aux financeurs (employeurs et Régions notamment) :
• De participer au financement de formations qui correspondent à leurs besoins ;
• D’automatiser la démarche (contrairement aux dotations).

Du côté des salariés, ces abondements :
• Permettent d’obtenir un financement complémentaire ;
• Facilitent l’orientation vers des formations définies par les financeurs selon les besoins en termes d’emplois et de compétences et donc vers des formations permettant une évolution professionnelle.

Comment ça marche ?
L’entreprise fixe les règles d’attribution des abondements qu’elle souhaite mettre en place en ciblant un public bénéficiaire et/ou des formations spécifiques. Elle précise les modalités de prise en charge puis signe une convention avec la Caisse des Dépôts.
Les critères sélectionnés sont ensuite paramétrés dans moncompteformation.fr et s’appliquent de manière automatisée.
L’abondement est alors mobilisable par le salarié en complément de ses droits à formation (droits communs et dotations) en cas de reste à charge pour financer son projet de formation.

En savoir plus sur le site de la Caisse des Dépôts


Voir les différentes solutions d’abondement du CPF