Diplôme d'ingénieur Spécialité informatique Parcours Informatique, réseaux, systèmes et multimédia

Code diplôme/certificat: CYC9104A-PDL

180 crédits

Niveau d'entrée

  • Niveau 5

Niveau de sortie

  • Niveau 7

Responsable(s)

Samia BOUZEFRANE

-

Habilitation

Accrédité par la CTI pour 5 ans.

Public, conditions d’accès et prérequis

Prérequis :
Pour le cycle préparatoire : Bac+2 (DPCT du Cnam, BTS, DUT, DEUG dans la spécialité ou une spécialité voisine, VES ou VAE).

Modalités/Délais d'accès
Les inscriptions se déroulent en septembre et en janvier.

Devenir des diplômés

Les dernières informations sur le devenir des diplômés de cette formation :

Objectifs

Former des ingénieurs capables d’opérer des infrastructures réseaux-systèmes actuelles et nouvelles, ou qui maîtrisent les concepts et les techniques de développement des médias numériques interactifs. Se spécialiser dans l'ensemble des domaines de la conception, de l'architecture et de la mise en œuvre des systèmes interactifs ou des réseaux, des systèmes de calcul, de stockage et de traitement de l’information.
À cette fin, de fortes compétences techniques, scientifiques et technologiques sont acquises au cours de la formation dispensée, qui intègre en outre les aspects socio-économiques indispensables au bon développement de projets industriels en production et développement.
 

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Diplôme d'ingénieur Spécialité informatique Parcours Informatique, réseaux, systèmes et multimédia

Code(s) NSF : Informatique, traitement de l information, réseaux de transmission (326)

Code(s) ROME : -

Organisation

Durée et organisation

Les inscriptions se déroulent dès le mois de mai pour les formations qui débutent en octobre (semestre 1) et dès novembre pour les formations qui débutent en février (semestre 2).

• Parcours diplômant
Le cursus est proposé selon une programmation permettant d’optimiser la durée de la formation, compatible avec une activité professionnelle.

• Unités d’enseignement « à la carte »
Vous avez toute liberté pour effectuer votre choix parmi l’ensemble des unités d’enseignement (UE) qui vous sont proposées.

Cours à distance via Internet :
autoformation avec accompagnement par un enseignant(e) (en individuel ou collectif). Utilisation de supports numériques (documents PDF, documents sonorisés, vidéos interactives, quiz d’autoévaluation...) et échanges en classes virtuelles par visioconférence (en direct ou en différé), messagerie, forums, chat...

Modalités d'évaluation

Préambule 
Le diplôme d'ingénieur évolue. Des mesures transitoires sont prévues pour les élèves déjà inscrits à l'école d'ingénieurs à cette date. Les éléments suivants tiennent compte de ces mesures transitoires dont vous trouverez le détail par spécialité et parcours ici. Les mesures transitoires sont valables jusqu'au 30 octobre 2024. Passée cette date, seules les maquettes des cursus réformés seront proposées à tous. L’attribution des éventuelles équivalences sera alors examinée au cas par cas. 
Pour obtenir un diplôme d'ingénieur en modalité à la carte au Cnam, il convient de valider plusieurs éléments : 


Enseignements 

  • Un tronc commun composé de 5 unités d'enseignements (UE), constituant un socle scientifique de base similaire, quelle que soit la spécialité ou le parcours choisi. Ces UE dites de "tronc commun" sont codées UTCnnn. Elles sont créditées de 15 ECTS.
  • Une UE d'anglais (6 ECTS) et un test d'anglais niveau B2 (non crédité), Bulats ou équivalent. 
  • Un bloc d’UE, obligatoires ou optionnelles, permettant d'acquérir les savoirs et compétences liés à la spécialité préparée. Il s'agit d'enseignements scientifiques et techniques orientés "cœur de métier" de la spécialité. Ce bloc octroie selon les spécialités de 12 à 21 ECTS.
  • Un bloc d’UE, dites « plug-in », à choisir dans une liste, à hauteur de 18 ECTS à 21 ECTS selon les spécialités, et permettant d'acquérir des savoirs et compétences complémentaires aux UE "cœur de métiers".
  • Une UE, dite « oral probatoire », codée ENGnnn, préalable indispensable à la réalisation du mémoire (voir infra). Cette UE délivre 6 ECTS dans le cadre du diplôme. 
Autres éléments 
  • Un mémoire (projet de fin d'études) élaboré sur la base d'un projet conduit en situation de travail, sur un sujet et des livrables validés par l'enseignant responsable de la filière (ou son représentant en Centre Cnam en Région). Le projet est conduit en situation de travail et représente l'équivalent d'une activité d'ingénieur réalisée sur une période de 6 mois (indicatif). Le projet est négocié par l'élève avec son employeur. Le cas échéant, il peut faire l'objet d'un stage dans un organisme tiers. Le mémoire est crédité de 42 ECTS. Le mémoire d'ingénieur est codé UAMMnn. 
  • De l'expérience professionnelle, codée UAEP01, UAEP02, UAEP03, octroyant un total de 33 ECTS :
    • L’UAEP01, créditée de 9 ECTS, est validée lors du dépôt du dossier d'inscription à l'EiCnam, sur la base du CV, des éléments de renseignement de parcours professionnel constitutifs de ce dossier et par un entretien réalisé par l'enseignant responsable du diplôme ou de son représentant en Centre Cnam en Région. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP02 créditée de 9 ECTS, est validée soit à l’admission de l’Eicnam (avec UEAP01) pour l’élève-ingénieur qui peut en faire l’état, soit au moment de la soutenance du mémoire, après complément de dossier. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP03 créditée de 15 ECTS, est validée lors de la soutenance du mémoire. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 24 mois à temps plein sur des fonctions classiquement confiées à un ingénieur dans la spécialité .
Validations intermédiaires 
  • Il faut avoir valider les UE UTC + anglais + UAEP01 pour candidater à l'École d'ingénieur·e·s du Cnam (EiCnam)
  • Il faut être inscrit à l’EiCnam pour pouvoir s’inscrire à l’ENGnnn
  • Il faut avoir validé ENGnnn pour pouvoir préparer le mémoire UAMMnn 

Conseil générique pour suivre le parcours : 
Afin d’intégrer les principes de l’espace européen de l’enseignement supérieur, en particulier le processus de Bologne, le cursus ingénieur Cnam est constitué de 6 semestres (semestres 5 à 10), pour un total de 180 ECTS. 
Ce découpage en semestres ne représente pas un déroulement obligatoire des études. Le principe d'inscription à la carte, selon son propre rythme, prévaut sur le rythme semestriel. 
Ainsi, s'il faut obtenir les 5 UE UTC + UE ANG + UAEP01 pour valider le premier semestre et avoir le droit de s'inscrire à l'EiCnam, il n'est certainement pas recommandé de « boucler » ce « bloc semestriel » en moins d'un an, et il est conseillé d’y intercaler d'autres constituants tels que les UE « plug-in » ou les UE « cœur de métier ». 
En revanche, l'ordre des UE de spécialité présentées dans le schéma de l'onglet « programme » correspond à un optimum en termes de prérequis et de progression pédagogique

Blocs de compétences

Ce cursus est aussi proposé sous forme de blocs de compétences.
Retrouvez-les tous ici.

Modalités d'évaluation

Pour obtenir un diplôme d'ingénieur au Cnam, il convient de valider plusieurs éléments : 
Enseignements 
  • Un tronc commun composé de 5 unités d'enseignements (UE), constituant un socle scientifique de base similaire, quelle que soit la spécialité ou le parcours choisi. Ces UE dites de "tronc commun" sont codées UTCnnn. Elles sont créditées de 15 ECTS.
  • Une UE d'anglais (6 ECTS) et un test d'anglais niveau B2 (non crédité), Linguaskill ou équivalent. 
  • Un bloc d’UE optionnelles, permettant d'acquérir les savoirs et les compétences liés à la spécialité préparée. Il s'agit d'enseignements scientifiques et techniques orientés "cœur de métier" de la spécialité. Dans ce bloc de 36 crédits, les UE SEC101, SEC102, SEC105 sont exclusives, (quelques soit le bloc, une seule UE SEC peut être choisie dans ces 36 crédits).
  • Un bloc de deux UE optionnelles dites "de spécialisation", permettant d'acquérir les savoirs et compétences liés au parcours préparé. Il s'agit d'enseignements scientifiques et techniques orientés "cœur de métier" du parcours. Ce bloc est crédité de 12 ECTS.
  • Un bloc d’UE non informatiques, dites « plug-in », à choisir dans une liste, à hauteur de 18 ECTS, et permettant d'acquérir des savoirs et compétences complémentaires aux UE "cœur de métiers".
  • Un bloc de deux UE optionnelles dites "d’approfondissement", permettant d’approfondir des savoirs et compétences liés au parcours préparé. Ce bloc est crédité de 12 ECTS.
  • Une UE, dite « oral probatoire », codée ENGnnn, préalable indispensable à la réalisation du mémoire (voir infra). Cette UE délivre 6 ECTS dans le cadre du diplôme. 
Autres éléments 
  • Un mémoire (projet de fin d'études) élaboré sur la base d'un projet conduit en situation de travail, sur un sujet et des livrables validés par l'enseignant responsable de la filière (ou son représentant en Centre Cnam en Région). Le projet est conduit en situation de travail et représente l'équivalent d'une activité d'ingénieur réalisée sur une période de 6 mois (indicatif). Le projet est négocié par l'élève avec son employeur. Le cas échéant, il peut faire l'objet d'un stage dans un organisme tiers. Le mémoire est crédité de 42 ECTS. Le mémoire d'ingénieur est codé UAMMnn. 
  • De l'expérience professionnelle, codée UAEP01, UAEP02, UAEP03, octroyant un total de 33 ECTS :
    • L’UAEP01, créditée de 9 ECTS, est validée lors du dépôt du dossier d'inscription à l'EiCnam, sur la base du CV, des éléments de renseignement du parcours professionnel constitutifs de ce dossier et par un entretien réalisé par l'enseignant responsable du diplôme ou de son représentant en Centre Cnam en Région. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP02 créditée de 9 ECTS, est validée soit à l’admission de l’Eicnam (avec UEAP01) pour l’élève-ingénieur qui peut en faire l’état, soit au moment de la soutenance du mémoire, après complément de dossier. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP03 créditée de 15 ECTS, est validée lors de la soutenance du mémoire. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 24 mois à temps plein sur des fonctions classiquement confiées à un ingénieur dans la spécialité.
Validations intermédiaires 
  • Il faut avoir valider les UE UTC + anglais + UAEP01 pour candidater à l'École d'ingénieur·e·s du Cnam (EiCnam)
  • Il faut être inscrit à l’EiCnam pour pouvoir s’inscrire à l’ENGnnn
  • Il faut avoir validé ENGnnn pour pouvoir préparer le mémoire UAMMnn 
Conseil générique pour suivre le parcours : 
Afin d’intégrer les principes de l’espace européen de l’enseignement supérieur, en particulier le processus de Bologne, le cursus ingénieur Cnam est constitué de 6 semestres (semestres 5 à 10), pour un total de 180 ECTS. 
Ce découpage en semestres ne représente pas un déroulement obligatoire des études. Le principe d'inscription à la carte, selon son propre rythme, prévaut sur le rythme semestriel. 
Ainsi, s'il faut obtenir les 5 UE UTC + UE ANG + UAEP01 pour valider le premier semestre et avoir le droit de s'inscrire à l'EiCnam, il n'est certainement pas recommandé de « boucler » ce « bloc semestriel » en moins d'un an, et il est conseillé d’y intercaler d'autres constituants tels que les UE « plug-in » ou les UE « cœur de métier ». 
En revanche, l'ordre des UE de spécialité présentées dans le schéma de l'onglet « programme » correspond à un optimum en termes de prérequis et de progression pédagogique.

Méthodes mobilisées

Méthodes mobilisées :
Pédagogie qui combine apports académiques, études de cas basées sur des pratiques professionnelles et expérience des élèves.
Équipe pédagogique constituée pour partie de professionnels. Un espace numérique de formation (ENF) est utilisé tout au long du cursus.

Accessibilité public handicapé :
Nos formations sont accessibles aux publics en situation de handicap. Un référent Cnam est dédié à l’accompagnement de toute personne en situation de handicap.

Description

Cliquez sur l'intitulé d'un enseignement ou sur Centre(s) d'enseignement pour en savoir plus.

Total
6 : ECTS

Une UE à choisir parmi

Voir toutes les UEFermer
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

Total
6 : ECTS

Une UE du bloc IMO à choisir parmi

Total
6 : ECTS

Une UE du bloc IASL à choisir parmi

Total
6 : ECTS

Une UE du bloc ISI à choisir parmi

Total
6 : ECTS

Une UE du bloc IRSM à choisir parmi

12 ECTS

2 UE à choisir parmi les listes précédentes en priorisant celles du bloc IRSM


 

Total
12 : ECTS

Deux UE à choisir parmi

Total
18 ECTS

18 crédits à choisir parmi :

Voir toutes les UEFermer
  • 2nd semestre : Foad 100%
 
  • 2nd semestre : Foad 100%
 
  • 2nd semestre : Présentiel soir ou samedi
 
  • 1er semestre : Foad 100%, Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad 100%, Foad hybride soir ou samedi
 

Compétences

L’ingénieur.e de la spécialité Informatique, Réseaux, Systèmes et Multimédia (IRSM) est capable d’effectuer, dans le milieu industriel, dans un laboratoire de recherche et développement ou dans un bureau d’études, sur une plateforme d’essais, un travail de conception et de production, permettant l’opération et la supervision de réseaux d’entreprises, de réseaux de télécommunications, de centres de données ou de systèmes embarqués, de l’Internet des objets ou d’architectures et dispositifs de média numérique en collaboration avec les producteurs de contenus.
Les connaissances acquises s'articulent autour d'unités d'enseignement permettant à l'auditeur de compléter ses connaissances de façon à aborder essentiellement trois domaines ciblés sur:
  • l'ingénierie et la définition des architectures de réseaux,
  • la conception des réseaux et des systèmes informatiques,
  • la conception et l'architecture des applications de médias interactifs.

Débouchés

La spécificité des compétences de l’ingénieur Cnam réside dans la complémentarité tissée entre les acquis d’une expérience professionnelle souvent longue et riche et d’une formation scientifique, technique et humaine de haut niveau. Il peut ainsi assurer le lien entre le savoir-faire du technicien et le savoir-concevoir de l’ingénieur et  participer au processus d’innovation de la conception à la réalisation.

Suites de parcours

Pas de poursuite d’études au Cnam.

Devenir des diplômés

Les dernières informations sur le devenir des diplômés de cette formation :

Devenir des diplômés

Les dernières informations sur le devenir des diplômés de cette formation :

Contact

Contactez votre centre Cnam

Centre(s) d'enseignement proposant cette formation